Le Plan familial de mise en sûreté (PFMS)

Le temps d'alerte qui vous permet de vous protéger et de protéger vos biens avant un événement exceptionnel est au pire inexistant, au mieux extrêmement court. Dans tous les cas, il est insuffisant pour être efficace sans un minimum de préparation.

Une catastrophe naturelle majeure, par définition, est une épreuve qui désorganise la société et laisse l'individu seul face à la crise pendant un temps plus ou moins long. Pour la surmonter, il est essentiel d'éviter de vous mettre en danger et de limiter les dégâts éventuels sur vos biens.
La préparation est une responsabilité partagée, qui incombe aux pouvoirs publics mais également à chaque citoyen qui peut et doit y participer.


Une bonne préparation : le Plan Familial de Mise en Sûreté (PFMS)

Établir un Plan Familial de Mise en Sûreté vous aidera à vous préparer et donc à traverser ces périodes de crise. Ce plan commence par un recueil des informations disponibles. Créez-le avec vos proches, expliquer leur ce qu'il faut faire et mettez-le en pratique dès que possible, pour ne jamais être pris au dépourvu !

Vous devez profiter de l'occasion de la réalisation de ce plan pou rapprendre les consignes de sauvegarde et les comportements à adopter en cas de survenue d'un évènement exceptionnel. Les exercices de simulation nécessitent également votre participation et votre suivi. Vous pourrez en tirer des informations précieuses.

Préserver mon habitat et mes biens

Si vous êtes situés en zone à risque, il est possible de faire effectuer des travaux ou d'entreprendre des aménagements afin de réduire votre vulnérabilité et celle de vos biens.
Ces derniers permettent de vous mettre à l'abri, de retarder les effets de la catastrophe, d'en limiter les dommages.

Les principaux dommages subis par les particuliers lors d'une catastrophe naturelle se répartissent en moyenne pour moitié sur les biens mobiliers (meubles, équipements…) et pour moitié sur les bâtiments. Il est donc important d'apprendre à construire ou à bien renforcer son logement dans une optique de prévention. Une conception préventive s'efforce de minimiser les dommages en adaptant l'usage, les techniques constructives et l'équipement des bâtiments aux risques.
Pour l'inondation par exemple : il s'agira de mesures d'étanchéité, de renforcement, de mise hors d'atteinte ; pour le séisme de construction parasismique. 


Les plans de prévention des risques (PPR) lorsqu'ils existent donnent un certain nombre de prescriptions qui peuvent s'imposer à vous, si votre habitation est située en zone bleue, voire rouge. Il est important d'aller les consulter afin de prendre connaissance de ces recommandations.

Idéalement, les mesures de mitigation sont réalisées avant la catastrophe. Dans tous les cas, même après un événement, il est toujours temps de prendre de telles mesures afin d'éviter ou de réduire l'impact du prochain!

logos iffo rme ihméc méddé HCFDC réseau ideal Science Frontières AFPCN l’institut des risques majeurs
Copyright © 2009 Les risques majeurs. Conception & réalisation De Bussac Multimédia.