Evaluer les risques chimiques et les prévenir

Colles, résines, fluides, diluants, dégraissants, colorants, peintures… les produits chimiques sont présents dans tous les secteurs d’activité, alors même  que leur présence est souvent ignorée par ceux qui les manipulent. Identifier les produits ou procédés chimiques dangereux et connaître leurs effets, constituent une étape indispensable avant la mise en œuvre des moyens de prévention adaptés. L’INRS et ses partenaires ont développé un nouvel outil de prévention du risque chimique, le logiciel  « Seirich ». Cet outil est destiné aux chefs d’entreprises, services de santé au travail, responsables QHSE, chimistes pour les aider à mettre en œuvre leur démarche de prévention.

 

Les produits chimiques sont partout présents, en particulier dans le monde du travail. Un tiers des salariés du secteur privé, soit plus de cinq millions de personnes, ont déclaré avoir été exposées à au moins un produit chimique au travail. Ces produits peuvent occasionner dans certaines circonstances des accidents du travail, des maladies professionnelles ou être des facteurs de pollutions environnementales... Or certains de ces produits chimiques, qui ne sont pas repérés comme tels par ceux qui les manipulent, ne doivent pas être utilisés sans des précautions spécifiques.

 Identifier, réduire, informer…

La prévention des risques chimiques s'appuie sur les principes généraux de prévention. Elle repose notamment sur une identification des produits dangereux présents dans l’entreprise ; sur une évaluation rigoureuse des risques ; sur des mesures de réduction du risque et d’information des salariés. Il faut d’abord  évaluer les risques puis réduire au maximum l’exposition des salariés, en particulier en :


·    supprimant le maximum de substances à risque, par exemple en remplaçant les produits dangereux par des produits présentant moins de risques ;

·    

privilégiant  les mesures de protection collective (ventilation et assainissement de l’air, système clos, mécanisation,            encoffrement) plutôt que des mesures de protection individuelle ;

·    

formant et informant les salariés des risques qu’ils encourent et des moyens de les prévenir, sans pour autant négliger       les mesures d’hygiène et d’urgence


La  réglementation prévoit des dispositions spécifiques pour les agents chimiques dangereux, les agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (CMR) et les procédés cancérogènes. Ainsi plus un produit ou un procédé chimique est dangereux, plus les règles de prévention sont strictes.

 

 Copyright : aleas.terre.tv

Un nouvel outil de prévention pour repérer et gérer les risques

L'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) vient de développer et de mettre en ligne "Seirich", un nouvel outil d'évaluation du risque chimique en entreprise. Cet outil  propose de nombreuses fonctionnalités permettant de repérer, tracer  et gérer les produits chimiques ainsi que des informations et des conseils pour la prévention des risques. La démarche proposée par cet outil comprend quatre étapes : un inventaire, l'analyse de l'utilisation des produits chimiques, l'évaluation des risques elle-même et un plan d'action. SEIRICH a été conçu pour être employé aussi bien par des experts que par des utilisateurs ne disposant pas de connaissances particulières dans le domaine des risques chimiques "Trois niveaux d'expertise sont proposés pour s'adapter aux connaissances de l'utilisateur", précise l'INRS.


L'INRS a développé cet outil en partenariat avec plusieurs partenaires : la Direction générale du travail, la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), l'Institut de recherche Robert Sauvé, le Conseil national des professionnels de l'automobile, le Syndicat national des industries de peintures, enduits et vernis, l'Union des industries de la métallurgie et l'Union des industries chimiques (UIC).

A qui est-il destiné ?

Destiné aux chefs d'entreprise, responsables QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement), médecins, services de santé au travail ainsi qu'aux chimistes, toxicologues, spécialistes des risques chimiques, il leur permet de s'informer sur les produits chimiques et de repérer les plus dangereux ».


Comment se le procurer ?

Cet outil est gratuit et téléchargeable sur le site www.seirich.fr. Les données sont enregistrées par l’utilisateur sur son ordinateur et restent confidentielles.

 

Le saviez-vous ?

 

Les produits chimiques

Ils sont utilisés en tant que substances pures ou plus fréquemment en tant que mélanges : synthèse industrielle, analyse en laboratoire, traitement de surface, dépotage, dégraissage, nettoyage… ou  alors émis par une activité ou un procédé (combustion, dégradation…) sous forme de poussières, fumées, vapeurs, gaz ou brouillards.

Que peuvent-ils provoquer ?

Les produits chimiques qui entrent en contact avec le corps humain – que ce soit par les voies respiratoires, la peau ou la bouche - peuvent provoquer des intoxications aiguës et des intoxications chroniques. Un contact répété avec certains agents chimiques, même à de faibles doses, peut alors porter atteinte aux poumons, aux nerfs, au cerveau, aux reins…

Ils peuvent être de surcroît, à l’origine d’incendie ou d’explosion et peuvent avoir des répercussions sur l’environnement, en cas notamment de dysfonctionnements (renversement ou déversement accidentel, rupture de confinement, fuites…).

Qui est responsable de la prévention des risques chimiques ?

Le ministère de la Santé définit les règles de prévention et de réparation des risques (chimiques, biologiques, physiques) et de suivi de leur mise en œuvre. Il participe aux négociations communautaires et aux comités techniques d’experts internationaux. Ce ministère coordonne les  études en matière de veille scientifique et d’évaluation des risques, ainsi que l’application des règles.

Plusieurs acteurs interviennent dans l’entreprise au titre de la prévention des risques professionnels : l’employeur ; les instances représentatives du personnel : les Comités d’entreprise, les Délégués du personnel, le CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) ; ainsi que la médecine du travail.

 L'INRS

L'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) pour la prévention desmaladies professionnelles et des des accidents du travail a été créée en 1947.
Sa mission est de contribuer à la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles et plus précisément à l’identification des risques professionnels ; à l’analyse de leurs conséquences sur la santé des hommes ; à la conception et la promotion des solutions de prévention auprès de tous les acteurs de prévention L’INRS donne par ailleurs un avis ou propose des actions pour la prévention du risque chimique.

 


Liens

 

Les principes généraux de la démarche de prévention

http://www.inrs.fr/demarche/principes-generaux/introduction.html

La réglementation de la prévention des risques chimiques

http://www.inrs.fr/risques/chimiques/reglementation.html

 

 

 

logos iffo rme ihméc méddé HCFDC réseau ideal Science Frontières AFPCN l’institut des risques majeurs
Copyright © 2009 Les risques majeurs. Conception & réalisation De Bussac Multimédia.